18 mois… 18 mois que les deux équipes attendaient ça, et pour l’occasion, toutes les conditions étaient réunies pour une belle soirée de rugby. La météo était au rendez vous, les conditions terrain parfaites, les deux équipes fin prêtes après plusieurs semaines d’entraînement.

Ce match peut se résumer à une opposition de style, avec le GSL qui mise sur un paquet d’avant lourd et puissant, et le XV du Bouchon qui parie plutôt sur sa vitesse et sa défense de fer.

20h00, le coup d’envoi est sifflé par l’homme en noir préféré du Rugby Loisir Lyonnais, Léo Di Franco. L’entame est menée tambour battant par le GSL, qui monopolise le ballon et pilonne la ligne d’en but bouchiste. Dans ce premier bras de fer du match, la défense du XVDUB  plie mais ne rompt pas. Mieux, grâce un très beau grattage du troisième ligne Simon Durafourg, le XV du Bouchon obtient enfin une pénalité devant sa ligne, et entre enfin dans son match. Le XVDUB tient enfin le ballon, et commence à déployer son jeu. Sur une longue séquence, un surnombre est créé « petit côté », la balle file sur l’aile de Louis Besse. Mit sur orbite, l’ailier bouchiste fait parler ses cannes et marque le premier essai du match (5-0, 15e). 

Complètement lancés dans le match, les « bordeaux et bleus » enchaînent, et multiplient les temps de jeu. Les gestes sont justes, les libérations rapides, et après de beaux enchaînements mêlant avant et trois-quarts, l’ouvreur Simon Bertrand envoie Boris Harte dans l’intervalle, qui n’a plus qu’a fixer le dernier défenseur pour envoyer son compère du centre Maxime Yvon sous les poteaux (12-0, 20e). 

Vexés, les Gaillards Sans Lumières réagissent enfin, et tentent de faire parler la puissance de leur paquet d’avants. Mit sous pression, le XVDUB concède plusieurs pénalités et un premier carton jaune. Mais même réduit à 14, les Bouchistes peuvent compter sur une troisième ligne royale, emmenée par un Timothée Bonnet des grands soirs, pour combler les brèches. Sur la sirène, un énième ballon gratté permet au XVDUB de garder son avantage à la mi-temps.

Le second acte reprend sur le même scénario que l’entame du match. Le GSL monopolise le ballon et entreprend de concasser les locaux par son jeu de « gros ». Deux nouveaux cartons jaunes obligent alors les Bouchistes à jouer à 13. Héroïques, les défenseurs bouchistes donnent tout, mais craquent logiquement sous les coups de boutoirs des Gaillards (12-5, 50e). Le match semble alors complètement relancé.

Hélas pour les visiteurs, le GSL cafouille son renvoi, et l’ailier Arthur Brouchon – opportuniste – se saisit du ballon pour redonner deux essais d’avance, et un peu d’air, au XVDUB (17-5, 51e). La fin du match est tout à l’avantage du GSL, qui remet la marche en avant devant des Bouchistes éreintés par leurs infériorités numériques successives. Les Gaillards trouvent enfin la faille à l’aile, et réduisent l’écart (17-10, 55e). Irrespirable, la fin du match est aussi brouillonne, avec beaucoup de fautes techniques de part et d’autre. Mais dans ce duel âpre, disputé, et engagé, face à une belle équipe du GSL, le XVDUB tient sa première victoire de la saison, et poursuit ainsi sa série d’invincibilité entamée avant le COVID. Place à la bière, 6 matchs sans défaites, ça se fête !


Les étoiles du XVDUB : 

⭑⭑⭑ Timothée Bonnet, Vincent Courtoison, Maxime Yvon

⭑⭑ Simon Durafourg, Octave Legrain, Louis Besse

⭑ Pierre-Alban Raphanel, Philippe De la Ferté, Simon Bertrand

Les Nominations :

Prix Leduc : Philippe De la Ferte pour son calme légendaire

La Saucisse du Match : Simon Durafourg pour sa lucidité à toute épreuve. 

Prix Samu 69 : Arthur Brouchon pour ses cervicales, Leo Di Franco, Simon Bertrand et Alexandre Parnet pour leur sang froid.

Arthur brouchon, après des examens complémentaires, a pu regagner son domicile sans encombre. Il nous donne rendez vous sur le terrain après un repos bien mérité.